Optica HOME
Archiféministes
Slide 7
+ Nouvelles

Médiation culturelle

Laurence Garneau en stage chez OPTICA

Offre d'emploi : Médiateur culturel | Médiatrice culturelle

+ Info

Pour nous joindre

Appel à projets
Programmes de résidence
Équipe et partenaires
Bénévoles
Mission et historique

+ Optica

5445 avenue de Gaspé
espace 106
Montréal, Qc
H2T 3B2
t: 514 874 1666
f: 514 874 1682
info@optica.ca

+ Liste d'envoi

email
 

facebook
+ Soutenez Optica
Devenez membre d’Optica en faisant un don et obtenez des privilèges!
+ Programmation

image


Galerie 1
Karilynn Ming Ho
du 6 septembre 2014 au 18 octobre 2014
Love is Just a Four Letter Word

*Vernissage :: samedi 6 septembre (15h)*
Oeuvrant principalement en installation vidéo, Karilynn Ming Ho observe la nature itérative de la performance et les éléments formels de sa construction grâce à une combinaison de textes trouvés, d’arrangements minimaux, de sons et de gestes issus de la culture d’élite et populaire. Par le biais d’actions fragmentées liées à des personnages divers, laissant indécis le récit et l'identité, elle élabore une relation complexe entre les acteurs et la caméra où tout sens de l’avant et de l’après se perd entre chacune des coupures réalisées au montage. Cette méthode crée de nombreuses pistes de lecture dont celle d’y percevoir le caractère essentiellement répétitif de la vie quotidienne. Basée sur la réitération des formes sémiotiques de production, issues des grammaires cinématographique, sociale, rituelle et théâtrale, la plupart des projets de Ming Ho examinent la façon dont ces processus de codification fonctionnent en tant que lieux de performativité.
+ lire la suite

image


Galerie 2
Alexis Bellavance
du 6 septembre 2014 au 18 octobre 2014
L'échelle des amas

*Vernissage :: samedi 6 septembre (15h)*
Les choses les plus belles sont d’habitude les plus simples et celles en deux dimensions sont plus faciles à comprendre que celles en trois dimensions et il n’existe rien de tel qu’un cube blanc pour isoler une œuvre d’art, pour mieux la regarder, mais ce n’est pas si simple, parce qu’il existe des images qui bougent et parfois même des images qui ne sont pas des images mais davantage des constructions, des expériences, des images dans lesquelles on peut pratiquement pénétrer.
+ lire la suite

image



Edith Brunette
du 1 octobre 2014 au 31 décembre 2014
Résidence de recherche art3/OPTICA - Valence (France)

Observant les discours en tant que révélateurs des relations de pouvoir qui animent la société, Edith Brunette s’intéresse à la parole des institutions gouvernantes et à celle de ceux qui les contestent. Elle provoque la prise de parole de divers acteurs sociaux afin de susciter une réflexion sur notre perception du monde et sur les moyens de s'en approprier collectivement les représentations. Dans le cadre de la résidence à art3 (Valence), elle prendra pour objet d’étude l’entreprise française S.T. Dupont. L’artiste y questionnera les discours portant sur le beau, la culture et la liberté à travers les produits manufacturés de la compagnie et leur mode de production.
+ lire la suite

image



Julie Lequin
du 15 novembre 2014 au 20 décembre 2014

D’apparence ludique et bricolée, les œuvres narratives de Julie Lequin mêlent (auto)biographie et fiction où elle affirme sa propre expérience de femme. Ayant vécu plusieurs années aux États-Unis, l’artiste s’inspire de ses idiosyncrasies, explorant les thèmes de l’identité et de l’acculturation. Abordant la dualité de l’individu (persona), elle se met en scène, usant de la vidéo et de la performance dans la composition d’autoportraits afin de (re)définir le rôle de l’artiste et sa position comme modèle. Elle présente Top 30 (2010), trente courtes vidéos retraçant ses anniversaires ainsi que Confabulatory Chronicle (2012), un ensemble de dessins et de piñatas amorcé lors d’une résidence à Mexico.
+ lire la suite

image



Renata Poljak
du 15 novembre 2014 au 20 décembre 2014

Renata Poljak élabore un travail de mémoire qui redéfinit comment les idéologies et les agendas politiques façonnent l’histoire individuelle et collective. Sous forme autobiographique et documentaire, sa production vidéo et photographique réfère aux bouleversements et à la violence générés par le conflit dans les Balkans. Poljak traite des abus lors du passage du régime socialiste au capitalisme libéral, de la montée de l’extrême-droite en Europe ainsi que de la condition des femmes et des immigrés. L’artiste jette un regard sur les valeurs patriarcales et nationalistes encore présentes en Croatie.
+ lire la suite
+ Archives - Décades

image
© Page couverture l Book cover, Fin de siècle, 2000.


+ Publications




Nouveauté
Mathieu Latulippe Visions [Documents de recherche], Laurent Pernel, Théâtre de Verdure (no3)
[18$]