Optica

+ Programmation + Archives Décades + Nouvelles + Publications + Soutenez Optica + Info

Décades

Expositions

Année
1972 | 1973 | 1974 | 1975 | 1976 | 1977 | 1978 | 1979 | 1980 | 1981 | 1982 | 1983 | 1984 | 1985 | 1986 | 1987 | 1988 | 1989 | 1990 | 1991 | 1992 | 1993 | 1994 | 1995 | 1996 | 1997 | 1998 | 1999 | 2000 | 2001 | 2002 | 2003 | 2004 | 2005 | 2006 | 2007 | 2008 | 2009 | 2010 | 2011 | 2012 | 2013 | 2014 | 2015 | 2016 | 2017 | 2018 |

Liste des artistes, auteurs et commissaires

| A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | R | S | T | U | V | W | Y | Z |

Fonds documentaire OPTICA (Service des archives de l'Université Concordia)

Ouvrages aidant à la consultation des archives

Droits électroniques





Sylvain Bouthillette
du 31 octobre 2008 au 6 décembre 2008
Exposition solo

Commissaire: Jean-Michel Ross

Dans cette installation, Sylvain Bouthillette amalgame l’esthétique et les principes du punk rock (hardcore nord-américain) à la philosophie bouddhiste, réinterprétant leurs répertoires symboliques et iconographiques respectifs. Son travail vacille entre ce qu’il nomme «la révolution interne» associée à la spiritualité et «la révolution externe» qu’il relie au mode d’expression et à l’univers punk. Une grille composée de divers dessins et slogans de même format ainsi qu’un autoportrait dérisoire où il se représente comme un Bouddha aux oreilles décollées, forme une installation très ordonnée, symétrique et systématique qui s’apparente et rappelle l’esthétique des columbariums.

Pour l’artiste, ces petits personnages aux visages squelettiques, typiques de certaines icônes contemporaines, évoquent non seulement l’«impermanence» de l’être humain de la tradition bouddhiste à laquelle il réfère avec les Sceaux du Dharma, mais aussi à la transformation de notre société et à la persistance de l’art. Cette référence à l’«impermanence», qui décrit un processus d’altération, fait songer aux vanitas du seizième et dix-septième siècles dans la peinture flamande qui évoquaient la certitude de la mort en toute chose et à laquelle nous sommes toujours sensibles. Il ne va pas sans dire que les images de crânes sont également omniprésentes sur la scène punk rock. Les slogans qui ponctuent les dessins tels que «TABARNAQUE DE CRISSE D’OSTIE DE FUCK DE CÂLICE» font état crûment du courroux de l’artiste tandis que ceux comme «LAISSER TOMBER LA TÊTE DANS LE CŒUR LE CŒUR DANS LE VENTRE ET REMONTEZ LE VENTRE DANS LE CŒUR» font plutôt état de sa pratique spirituelle. Mis en parallèle, ces écrits révèlent l’importance de l’altruisme dans le travail de l’artiste, qu’ils soient associés à une révolution interne ou externe.

Né en 1963, Sylvain Bouthillette vit et travaille à Montréal. Il détient une maîtrise en arts visuels de l’Université Concordia où il enseigne. Depuis 1987, il élabore une production graphique, photographique, sculpturale et picturale. Il est représenté par la Galerie Trois Points à Montréal et la Galerie Clint Roenisch à Toronto. Il a exposé régulièrement au Québec, au Canada et à l’étranger. En 2008, il participe à l’exposition Québec Gold à Reims en France. Entre 1988 et 1999, il a été bassiste pour des groupes tels que Rhythm Activism, Bliss et Roughage avec lesquels il a fait plusieurs tournées nord-américaines.