Optica

+ Programmation + Archives Décades + Nouvelles + Publications + Soutenez Optica + Info

Décades

Expositions

Année
1972 | 1973 | 1974 | 1975 | 1976 | 1977 | 1978 | 1979 | 1980 | 1981 | 1982 | 1983 | 1984 | 1985 | 1986 | 1987 | 1988 | 1989 | 1990 | 1991 | 1992 | 1993 | 1994 | 1995 | 1996 | 1997 | 1998 | 1999 | 2000 | 2001 | 2002 | 2003 | 2004 | 2005 | 2006 | 2007 | 2008 | 2009 | 2010 | 2011 | 2012 | 2013 | 2014 | 2015 | 2016 | 2017 | 2018 |

Liste des artistes, auteurs et commissaires

| A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | R | S | T | U | V | W | Y | Z |

Fonds documentaire OPTICA (Service des archives de l'Université Concordia)

Ouvrages aidant à la consultation des archives

Droits électroniques





Peter Conlin
du 14 janvier 2000 au 19 février 2000
Behind the Back Room – The City

Quoiqu’on en dise, une galerie est une sorte d’enclos pour une exposition, un lieu fermé en vue d’une présentation. Behind the «Back Room – The City» pose un regard sur l’interdépendance entre le retrait et la visibilité (clôture et révélation). L’installation est une étude sur la dynamique particulière qui caractérise les espaces protégés – une fermeture qui ouvre sur certaines possibilités de maintenir les autres à l’écart – et sur comment toute clôture réside inévitablement à l’intérieur d’autres clôtures, qu’elles soient d’ordre matériel, conceptuel ou institutionnel. L’oeuvre peut être vue comme un dialogue entre différentes pièces (par exemple, la galerie, la chambre à coucher, la chambre noire, le placard), comme une mise à l’épreuve de ces pièces, et soulève des questions, à savoir comment certains aspects du privé font partie de la sphère publique, et vice versa. Des notions d’abstraction sont incluses dans ce regard sur l’intimité – comment l’abstraction contribue à créer un refuge ou un espace fantasmatique (l’abstraction d’être très/trop près) – en ce qu’elle se démarque de l’abstraction dans ses liens avec les notions de «public» : le survol, l’abstraction d’imaginer en groupe.

Peter Conlin est né à Berwick, en Nouvelle-Écosse, et vit présentement à Vancouver. Entre ces deux extrémités, il a vécu à plusieurs endroits (dont quelques années marquantes à Montréal), et travaillé de différentes façons : travail à la pièce, temps non structuré, installation et graphisme. Il a récemment produit Off Season, un livre de voyage, et une installation à la Galerie Dare-Dare, Free running toujours sec (1998). Sa pratique inclut également la performance : Antichambre à Dare-Dare (1997), Breach à Bruits du Noir V - Studio 303 (1996), et une performance parlante, marchante et dégoulinante, Fear Preparation and Speech à The Khyber (1995). Il a étudié à l’Université Concordia (The Liberal Arts College), à Sheridan College (The School of Craft and Design - meubles) et à NSCAD.