Optica

+ Programmation + Archives Décades + Nouvelles + Publications + Soutenez Optica + Info

Décades

Expositions

Année
1972 | 1973 | 1974 | 1975 | 1976 | 1977 | 1978 | 1979 | 1980 | 1981 | 1982 | 1983 | 1984 | 1985 | 1986 | 1987 | 1988 | 1989 | 1990 | 1991 | 1992 | 1993 | 1994 | 1995 | 1996 | 1997 | 1998 | 1999 | 2000 | 2001 | 2002 | 2003 | 2004 | 2005 | 2006 | 2007 | 2008 | 2009 | 2010 | 2011 | 2012 | 2013 | 2014 | 2015 | 2016 | 2017 | 2018 |

Liste des artistes, auteurs et commissaires

| A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | R | S | T | U | V | W | Y | Z |

Fonds documentaire OPTICA (Service des archives de l'Université Concordia)

Ouvrages aidant à la consultation des archives

Droits électroniques





Gun Holmström
du 22 avril 2005 au 28 mai 2005
In the Raw

Il y a plusieurs années, j’ai assisté à une conférence durant laquelle les diapositives présentées n’avaient aucun rapport avec le thème choisi, pas plus qu’elles n’en avaient entre elles. Tout au long de la discussion, j’ai essayé très fort de trouver un lien quelconque, parce qu’il me semblait tout à fait impossible que les images n’aient rien à voir avec ce qui était dit.

Dans "In the Raw", j’ai utilisé une technique semblable. C’est une sorte d’autoportrait, un collage vidéo contenant des séquences et des textes très variés qui ont été puisés dans mon propre environnement. C’est une histoire sur différentes formes de récit, une saga qui parle, entre autres, du spirituel dans le quotidien. En combinant des éléments sans liens apparents, j’ai voulu créer un espace propice aux associations personnelles du regardeur de même qu’aux nouvelles possibilités de récit. Je crois que la diversion est un outil qui permet d’entraîner les pensées dans des directions inattendues.

Les séquences dans Voyeur ont été filmées presque par inadvertance. En été, toutes sortes de gens se retrouvent sur la pelouse devant le Musée d’art contemporain Kiasma à Helsinki. J’étais assise au quatrième étage et je me suis mise à filmer les gens qui profitaient du soleil, tout simplement parce que la scène était agréable à regarder. Soudain, du coin de l’œil, j’ai remarqué quelque chose de bizarre: un homme, assis là tout seul, qui détonait. Je me suis mise à suivre ses mouvements et des choses mystérieuses ont commencé à se produire. Que disait-il aux filles? Quel objet étrange tenait-il dans sa main? Pourquoi avait-il l’air si déplacé? Voyeur est une histoire qui s’est racontée à moi.
- Gun Holmström

20 avril 2005
Présentation d'artiste
GIV, Groupe Intervention Vidéo

5505, St-Laurent, suite 3015
Montréal (Québec) H2T 1S6
T : (514) 271-5506
F : (514) 271-6950
www.givideo.org

Bibliographie
- Cormier, Réjean-Bernard, «Fable et émotions ineffables», ETC, no 70, juin-juillet-août 2005, pp.8-9.
- Crevier, Lyne, «Soudain l’été dernier», Ici, 12-18 mai 2005, p.51.