Optica

+ Programmation + Archives Décades + Nouvelles + Publications + Soutenez Optica + Info

Décades

Expositions

Année
1972 | 1973 | 1974 | 1975 | 1976 | 1977 | 1978 | 1979 | 1980 | 1981 | 1982 | 1983 | 1984 | 1985 | 1986 | 1987 | 1988 | 1989 | 1990 | 1991 | 1992 | 1993 | 1994 | 1995 | 1996 | 1997 | 1998 | 1999 | 2000 | 2001 | 2002 | 2003 | 2004 | 2005 | 2006 | 2007 | 2008 | 2009 | 2010 | 2011 | 2012 | 2013 | 2014 | 2015 | 2016 | 2017 | 2018 |

Liste des artistes, auteurs et commissaires

| A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | R | S | T | U | V | W | Y | Z |

Fonds documentaire OPTICA (Service des archives de l'Université Concordia)

Ouvrages aidant à la consultation des archives

Droits électroniques





Jean-Pierre Aubé
du 4 novembre 2005 au 12 décembre 2005
Elégance - General Electric, circa 1982

Domestication des propriétés sonores d'un électroménager

Depuis quelques années, j'utilise un réfrigérateur de marque General Electric modèle Elégance fabriqué au début des années 1980. Ce frigo occupe l'espace sonore de mon appartement et au fil du temps, diverses altérations mécaniques ont modifié ses propriétés acoustiques.

Pour expliquer les phénomènes captés par les récepteurs de Save the Waves (2004-2005), j'utilisais l'analogie des bruits produits par les réfrigérateurs, objet domestique commun qui vibre au hasard des déclenchements du compresseur. En effet, les appareils électroménagers oscillent à la même fréquence que le système qui lui fournit son énergie, c'est-à-dire 60 cycles par seconde (60 Hz). «Elégance – General Electric, circa 1982» utilise les techniques de sonorisation propres au studio d'enregistrement. Enfermés à l'intérieur de mon réfrigérateur, coupés du monde, des microphones sont disposés à différents endroits stratégiques. Sous haute surveillance, mon frigo fera donc l'objet d'une analyse méticuleuse; ses moindres vibrations seront épiées et amplifiées des milliers de fois.

Dans The Soundscape : Our Sonic Environment and the Tuning of the World (1994), R. Murray Schafer explique que certaines études ont démontré la capacité que nous possédons d'éluder certains sons de notre environnement sonore; parmi eux, on retrouve les vibrations induites par le 60 Hz des électroménagers. Depuis la révolution «électrique», les milieux urbains vibrent à l'unisson de tous ces appareils électriques. Des simples lumières jusqu’aux plus gros générateurs, tous participent à produire un paysage sonore aux harmoniques complexes. Depuis quelque temps lorsque la ville est endormie, j'écoute attentivement mon frigo.
- Jean-Pierre Aubé

Bibliographie
- Lamarche, Bernard, «Machines et créativité», Le Devoir, 27-28 août 2005, p.E10.