Optica

+ Programmation + Archives Décades + Nouvelles + Publications + Soutenez Optica + Info

Décades

Expositions

Année
1972 | 1973 | 1974 | 1975 | 1976 | 1977 | 1978 | 1979 | 1980 | 1981 | 1982 | 1983 | 1984 | 1985 | 1986 | 1987 | 1988 | 1989 | 1990 | 1991 | 1992 | 1993 | 1994 | 1995 | 1996 | 1997 | 1998 | 1999 | 2000 | 2001 | 2002 | 2003 | 2004 | 2005 | 2006 | 2007 | 2008 | 2009 | 2010 | 2011 | 2012 | 2013 | 2014 | 2015 | 2016 | 2017 | 2018 |

Liste des artistes, auteurs et commissaires

| A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | R | S | T | U | V | W | Y | Z |

Fonds documentaire OPTICA (Service des archives de l'Université Concordia)

Ouvrages aidant à la consultation des archives

Droits électroniques




image
Pierre Boogaerts, Bic Banana, 1975.

Pierre Boogaerts
du 5 mai 1975 au 26 juin 1975
Références : plantation / jaune bananier

«La reference ‘JAUNE-BANANIER'
... donc, il ne s’agit pas de bananes ou de bananiers, rien à voir avec la ‘réalité naturelle’ de tel fruit ou tel arbre.
Simplement indiquer une image.
Le bananier renvoie à l’image de l’arbre : nature, verticalité, ‘pousse’; à l’image de l’arbre bananier : exotisme, ailleurs plus libre; et au jaune : bananier = bananes = jaune.
Le jaune-bananier combine donc pour moi : nature, verticalité, pousse et exotisme, ailleurs plus libre avec les caractéristiques du jaune : lumière, chaleur, un certain type d’espace.
La référence ne renvoie pas à l’image naturelle (du bananier) mais bien à une image mentale (conscient collectif) – je dirai que c’est une image ‘synthétique’.
Donner la référence ‘jaune-bananier’ à un objet vise à faire voir l’impact qu’a l’image (référence) sur l’objet mais aussi l’impact de l’image sur l’environnement de cet objet (épanouissement de l’image).
La référence est là pour faire apparaître ‘l’image synthétique’ de l’objet et son action sur l’environnement.
L’objet (visuel) est ‘révélé’ (photographie) par la référence (mental).
… non pas révéler un monde, une mythologie… mais ‘faire voir’ (révéler) de la non-nature (synthétique) comme la nature (biologique) par l’intermédiaire d’une image synthétique. (*)
Essayer de rendre à la fois évident (domaine de l’esprit : vue) et biologique (domaine des sens : attitude) une intégration (bonne utilisation) de l’homme et de la nature. (*)
Montrer la mesure humaine de la nature en ‘révélant’ la mesure naturelle de l’homme.
(*) qu’on ne s’y trompe pas :
Il ne s’agit pas d’imiter la nature. Imiter ne sera jamais qu’imposer le synthétique au naturel c'est-à-dire… le détruire.
Il s’agit bien de ‘révéler’ l’homogénéité du milieu synthétique/naturel (‘tous les éléments constitutifs d’une substance homogène sont de même nature’ Larousse).
Finalement constater mes prolongements dans le ‘synthétique-humaine’ aussi bien que dans le 'naturel'.»
- Pierre Boogaerts, août 1974
- Document interne (Optica)