Optica

+ Programmation + Archives Décades + Nouvelles + Publications + Soutenez Optica + Info

Décades

Expositions

Année
1972 | 1973 | 1974 | 1975 | 1976 | 1977 | 1978 | 1979 | 1980 | 1981 | 1982 | 1983 | 1984 | 1985 | 1986 | 1987 | 1988 | 1989 | 1990 | 1991 | 1992 | 1993 | 1994 | 1995 | 1996 | 1997 | 1998 | 1999 | 2000 | 2001 | 2002 | 2003 | 2004 | 2005 | 2006 | 2007 | 2008 | 2009 | 2010 | 2011 | 2012 | 2013 | 2014 | 2015 | 2016 | 2017 | 2018 |

Liste des artistes, auteurs et commissaires

| A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | R | S | T | U | V | W | Y | Z |

Fonds documentaire OPTICA (Service des archives de l'Université Concordia)

Ouvrages aidant à la consultation des archives

Droits électroniques





Denis Lessard, Arlene Stamp
du 12 janvier 2001 au 17 février 2001
Tableau

«Tableau» a été décrit par Sylvie Fortin comme une «transformance» qui explore la traduction en soi, comme métaphore d'une expérience d'immersion plutôt que de transition. Cette évocation d'une soirée partagée entre Denis Lessard et Arlene Stamp, qui s'est déroulée à Montréal en 1994, revient dans sa ville d'origine en 2001. «Tableau» est une œuvre élégante et prenante, évoquant un repas en tête à tête. La bande sonore, émouvante et empreinte de simplicité, rend compte des efforts des deux convives pour en arriver à comprendre un même événement, selon leurs références culturelles et langagières propres.» (Sylvie Fortin) «Tableau» a été présenté en 1997 à Calgary dans le contexte d'une exposition collective intitulée «Tongue», sous le commissariat de Cate Rimmer pour la Truck Gallery; et à nouveau en 1998, comme exposition indépendante, à la Galerie d'Art d'Ottawa. «Tableau» est présenté à Optica avec, cette fois, une composante sonore revue dans laquelle les deux trames sonores, autrefois séparées, peuvent être entendues simultanément et composent un tissu riche de récits et de sons bilingues.

Denis Lessard vit et travaille à Montréal. Sa première rencontre avec Arlene Stamp remonte à 1988, et au fil des années, ils ont gardé le contact jusqu'au dîner de l'automne 1994, qui a donné lieu à la première version de l'installation «Tableau» en 1997. Depuis 1982, Denis a présenté des performances et exposé son travail visuel au Québec, au Canada, en France et aux États-Unis, parallèlement à ses activités de critique d'art, de commissaire indépendant et de traducteur. Son travail de création interdisciplinaire a tour à tour abordé les questions de la collection, de l'identité masculine, des rapports entre la littérature, la musique et les arts visuels. À l'automne 1998, il était en résidence à Rotterdam, au sein du collectif Het Wilde Weten, où il a réalisé les photographies de sa récente exposition «Diptyques» à la Galerie VOX de Montréal. Cet automne, il faisait une résidence à Saskatoon, avec la collaboration de AKA Gallery et The Photographers Gallery, ainsi qu'au St. Norbert Arts and Cultural Centre, près de Winnipeg.

Arlene Stamp vit et travaille à Calgary en Alberta. Alors qu'elle est à Montréal en 1994 pour une installation faite en collaboration avec Yvonne Lammerich à Optica, Denis Lessard invite Arlene à un dîner qu'il a lui-même préparé. Quelques semaines plus tard, un projet de collaboration entre les deux artistes démarre; il consiste à se rappeler et à se raconter à nouveau cette soirée, à partir des perceptions et du langage de chacun. «Tableau» est le résultat de cette expérience de partage. Plusieurs des projets d'Arlene, sur une période de vingt ans, ont fait appel à la participation d'une autre personne. L'imprévisibilité de la signification est un thème récurrent dans son travail, qu'elle explore par le biais d'interactions, de participations et par une attention particulière accordée au contexte. «Modern Mother», corpus récent et en cours qui s'inspire de sa mère, Mary Smith, sera présenté prochainement à la University Art Gallery Calstate, Stanislaus. Son travail, abstrait avec des motifs récursifs, met en relief un même thème dans des contextes précis. Le mois prochain, son œuvre Signs of Breathing, fera partie d'une exposition de groupe intitulée «Pleasures of Sight and States of Being», sous le commissariat de Roald Nasgaard pour le Museum of Fine Arts à la Florida State University.


Bibliographie
- Bouchard, Gilbert, «Prairie signs of a time gone», The Globe and Mail, 5 décembre 2000, p.R1.