Optica

+ Programmation + Archives Décades + Nouvelles + Publications + Soutenez Optica + Info

Décades

Expositions

Année
1972 | 1973 | 1974 | 1975 | 1976 | 1977 | 1978 | 1979 | 1980 | 1981 | 1982 | 1983 | 1984 | 1985 | 1986 | 1987 | 1988 | 1989 | 1990 | 1991 | 1992 | 1993 | 1994 | 1995 | 1996 | 1997 | 1998 | 1999 | 2000 | 2001 | 2002 | 2003 | 2004 | 2005 | 2006 | 2007 | 2008 | 2009 | 2010 | 2011 | 2012 | 2013 | 2014 | 2015 | 2016 | 2017 | 2018 |

Liste des artistes, auteurs et commissaires

| A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | R | S | T | U | V | W | Y | Z |

Fonds documentaire OPTICA (Service des archives de l'Université Concordia)

Ouvrages aidant à la consultation des archives

Droits électroniques





Sutee Kunavichayanont
du 20 avril 2001 au 26 mai 2001
Éléphants

La série des «Éléphants» remonte à 1994. J’avais alors visité plusieurs sites anciens et sanctuaires de la province de Sukhothai, dans le nord de la Thaïlande, où j’avais trouvé des débris d’éléphants en stuc. Quelqu’un avait essayé de réorganiser tant bien que mal leurs corps et leurs têtes dans des positions correctes, comme pour leur donner une nouvelle vie. Ceci m’a fait penser au poulet, au canard et au porc qu’on sert dans les restaurants; bien que découpés en différentes parties, ils étaient disposés comme s’ils étaient vivants lorsque servis.

Les éléphants ont toujours fait partie de la culture thaïlandaise, comme le démontrent maintes légendes et histoires sur Bouddha. L’éléphant blanc a été considéré comme étant porteur de chance et apparaît notamment sur le drapeau de Siam. Mais les éléphants sont maintenant menacés d’extinction. Ils sont en voie de disparition et cela, en dépit de leurs dimensions et de leur force spectaculaires.

Depuis 1995, j’ai travaillé à partir de plusieurs médiums pour produire des œuvres sur les éléphants. La plupart d’entre elles sont ambiguës et fragmentées. Elles n’ont jamais été parfaites... peut-être parce que je montre quelque chose qui est en train de s’évanouir et de disparaître.

Don de souffle

Avec la série «Éléphants», je me suis intéressé à l’état de «déclin», principalement au processus de «disparition». La série «Inflation-Depletion» [«Gonflement-Réduction»], amorcée en 1997, correspond à cet intérêt. La participation des spectateurs est requise pour faire l’expérience des oeuvres. En lui demandant de donner son souffle (pour gonfler des éléphants en silicone), je dirige l’attention du spectateur vers la complétude d’un manque — sorte de tentative de prolonger la vie jusqu’à la mort.

Les œuvres que j’amène au Canada comprennent deux ensembles. La pièce Baby Elephants sera présentée à la galerie des arts visuels de l’Université Laval. Elle réunit cinq éléphanteaux grandeur nature et dont les couleurs différentes réfèrent aux images d’éléphants dans les murales thaïlandaises traditionnelles. À OPTICA, il s’agira d’un éléphant adulte grandeur nature, qui demande la participation d’un plus grand nombre de personnes.

10 avril 2001
Présentation publique de Sutee Kunavichayanont
Université du Québec à Montréal
Pavillon Judith-Jasmin
Local J -5320

Optica remercie chaleureusement Ginette Bouchard, professeur à l’Université Laval qui a initié ce projet d’exposition et de collaboration avec la Galerie des arts visuels de l’Université Laval à Québec, Stephen Schofield de l’Université du Québec à Montréal et l’Association des étudiants de l’École des arts visuels et médiatiques pour la présentation publique de Sutee Kunavichayanont dans le cadre du programme d’artistes invités. La galerie remercie également Madame Marinella Carriera de Vie en Forme, Yves Barrière et François Leclerc du studio 901 pour leur aimable collaboration au projet de la «Nuts Society», installé dans leurs vitrines, de même que Patrick Mailloux pour l’ensemble de la coordination technique.

Sutee Kunavichayanont détient un bac en gravure, spécialisé en sérigraphie, de l’Université Silpakorn. Il a passé trois années à l’Université de Sydney à compléter une maîtrise en gravure. Depuis 1986, il a participé à plusieurs expositions collectives et internationales, et son travail a fait l’objet d’expositions individuelles en Thaïlande, au Japon, en Corée, à Singapour, en Allemagne, en Bulgarie et en Australie.

«The White Elephant of Siam» a été présenté à la galerie d’art de l’Université Silpakorn à Bangkok en 1995. Kunavichayanont s’est penché sur le nombre décroissant d’éléphants dans le Royaume thaïlandais et, depuis, les problèmes entourant les éléphants ont occupé une position centrale dans les œuvres qu’il a montrées dans plusieurs expositions collectives. En 1998, l’artiste posait un regard satirique sur les coutumes thaï et sur le sombre avenir réservé à certains animaux en voie de disparition (éléphant, tigre, buffle) avec «Rain Drops — Pig’s Shit Running», présentée à Tadu Contemporary Art à Bangkok. En 2000, il exposait «4 Days, Elephant Breath Donation and History Class» à la galerie d’art de l’Université Silpakorn à Bangkok, et en 2001, «Inflatable Nostalgia», à l’Atelier Frank & Lee à Singapour. Parmi les expositions collectives auxquelles il a participé, mentionnons «8 Artistes Thaïs à Paris» à la Maison des arts Europe-Asie à Paris (1998); «Trace» à la Biennale d’art contemporain de Liverpool en Grande Bretagne; «10 Asian Artists in Residence» à la Mattress Factory à Pittsburgh, (1999); «keep your distance» à Tadu Contemporary Arts à Bangkok, à Plastique Kinetic Worms à Singapour et au Musée des beaux-arts de Kuala Lumpur; «The Global Scents of Thailand», à Edsvik konst och kultur en Suède; et «Euro Visions» à Bangkok (2000).


Bibliographie
- Crévier, Lyne, «Mémoire d'éléphant», Ici, 3-9 mai 2001.
- Lehmann, Henry, «Elephant 'skin' depicts a fallen giant», The Gazette, 12 mai 2001, p.16 & en couverture.
- Mavrikakis, Nicolas, «La planète en voie de disparition», Voir, 17-25 mai 2001, p.59.
- «Fast Forward», Canadian Art, printemps 2001, p.18.