Optica

+ Programmation + Archives Décades + Nouvelles + Publications + Soutenez Optica + Info

Décades

Expositions

Année
1972 | 1973 | 1974 | 1975 | 1976 | 1977 | 1978 | 1979 | 1980 | 1981 | 1982 | 1983 | 1984 | 1985 | 1986 | 1987 | 1988 | 1989 | 1990 | 1991 | 1992 | 1993 | 1994 | 1995 | 1996 | 1997 | 1998 | 1999 | 2000 | 2001 | 2002 | 2003 | 2004 | 2005 | 2006 | 2007 | 2008 | 2009 | 2010 | 2011 | 2012 | 2013 | 2014 | 2015 | 2016 | 2017 | 2018 |

Liste des artistes, auteurs et commissaires

| A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | R | S | T | U | V | W | Y | Z |

Fonds documentaire OPTICA (Service des archives de l'Université Concordia)

Ouvrages aidant à la consultation des archives

Droits électroniques





Steven Curten, Ginette Legaré, David Moore, Serge Murphy, Danielle Sauvé, Louise Viger, Françoise Sullivan
du 29 octobre 1988 au 20 novembre 1988
Histoire de bois

« Histoires de bois », c’est d’abord un atelier de travail tenu durant plus de deux mois dans les locaux de l’École-atelier de sculpture sur bois de Saint-Jean-Port-Joli à l’été de SJPJ, organisme indépendant regroupant J.- Pierre Bourgault, Johanne Blanchette, Jacques Doyon, Roberto Pellegrinuzzi et Michel Saulnier, ce projet visait l’échange et la confrontation entre des pratiques actuelles de l’art contemporain et une certaine tradition du matériau et du savoir-faire encore à Saint-Jean-Port-Joli.

Reprenant l’esprit initial d’un symposium, cet atelier réunissait toutes les conditions nécessaires à un travail et un échange intensifs entre les artistes participants, en relation avec les ressources du milieu. Les artistes jouissaient ainsi d’espaces de travail individuels, de la présence de quatre techniciens d’expérience (Yvon Noël, Stéphane Guérin, Nicole St-Cyr et Sylvie Cloutier), des matériaux nécessaires à leur travaux, d’une salle des machines bien équipée, des ressources artisanales locales (selon les besoins) ainsi que de logements individuels à proximité du fleuve.

L’enjeu du projet était aussi de faire état de différentes stratégies de réévaluation et d’appropriation de strates de culture considérées jusqu’alors, sous l’angle de la modernité, comme résiduelles ou exogènes mais que l’art actuel réévalue aujourd’hui comme partie constituante de sa culture. Les travaux effectués lors de cet atelier s’inscrivent pleinement dans la continuité des enjeux de la modernité que l’on peut, à la suite de Margit Rowell, ramener schématiquement à une polarité nature/culture ou mythologie, primitivisme et inconscient vs rationalité déconstructive et analytique. Les travaux réalisés inscrivent une interpellation réciproque de ces deux attitudes, de ces deux légitimités, sur un terrain où désormais l’Autre ne peut plus être évacué et où les certitudes et les absolus trouvent leur relativisation et leur interdépendance. On retrouvera au sein de tous ces travaux les traces du faire et les éléments d’une narration ou d’une imagerie fragmentée et non univoque, avec des dominantes analytiques ou symboliques, narratives ou conceptuelles. À vous, maintenant, le plaisir de l’exploration et de la lecture.
- Jacques Doyon
- Communiqué de presse (Optica)

Lancement du catalogue et table ronde :
La table ronde, organisée dans le cadre de « l’Art qui parle », réunira Ginette Legaré, Louise Viger, Michel Saulnier et Jacques Doyon. Ils présenteront d’une manière plus détaillée le déroulement et les enjeux de ce projet ainsi que son apport au travail des artistes.

Bibliographie
Pringle, Allan, « Histoires de bois: Wormwood », Etc, No. 6, Hiver 1989, p. 68-70.
Guilbert, Charles, « Bonjour les Arts Visuels! », Voir, 25-31 août 1988, p. 10-11.
Lamarche, Lise, « Histoire de Bois », Vanguard, vol. 18., no. 1, Février-mars 1989, p. 32-33.
Martin, André, « Histoire de bois », Parachute, mars-avril-mai-juin 1989, no. 54, p. 60-61.
Gravel, Claire, « Histoires de bois », Le Devoir, Samedi 5 novembre 1988, C-13.
Caron, Nathalie, « Histoire de bois: Envoye la Pitoune! », Voir, du 3 au 9 novembre 1988, p. 18.