Optica

+ Programmation + Archives Décades + Nouvelles + Publications + Soutenez Optica + Info

Décades

Expositions

Année
1972 | 1973 | 1974 | 1975 | 1976 | 1977 | 1978 | 1979 | 1980 | 1981 | 1982 | 1983 | 1984 | 1985 | 1986 | 1987 | 1988 | 1989 | 1990 | 1991 | 1992 | 1993 | 1994 | 1995 | 1996 | 1997 | 1998 | 1999 | 2000 | 2001 | 2002 | 2003 | 2004 | 2005 | 2006 | 2007 | 2008 | 2009 | 2010 | 2011 | 2012 | 2013 | 2014 | 2015 | 2016 | 2017 | 2018 |

Liste des artistes, auteurs et commissaires

| A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | R | S | T | U | V | W | Y | Z |

Fonds documentaire OPTICA (Service des archives de l'Université Concordia)

Ouvrages aidant à la consultation des archives

Droits électroniques





Geoff Miles
du 26 novembre 1988 au 18 décembre 1988
Foreign Relations : Re-W/riting a Narrative in Parts

« La force d'une inscription permet l'éc/rite/ure avant le mot—Même en parcourant cette fascination pour l'image—Pour voir les règles d'une expression devenir les lois d'un échange—Dans lequel le détail devient obsession—Et pourtant par la différence, l'action de démantèlement dans avec la mort de l'identité. »

«Foreign Relations» est une métaphore multi-dimensionnelles et stratifiée de la pratique de la photographie en tant que forme artistique et de son rôle dans le maintien des mythes fondamentaux au sujet de la représentation visuelle, de la différence et de l'identité sexuelles, du savoir et de la puissance. Le titre «Foreign Relations» est la voir d'accès aux intentions de cette oeuvre. En fournissant la première lecture de l'oeuvre, le titre suggère l'idée de règles et de règlements, de diplomatie et d'intrigue dont la fonction de citation/situation/visualisation (citing/siting/sighting) prend place autant entre les sexes par l'entremise de la photographie qu'entre les nations par l'entremise du corps politique. En effet, les deux sens de «Foreign relations» opèrent dans cette oeuvre et, en fait, chacun dépend de l'autre pour raconter le récit inscrit dans la trame narrative visuelle.
-Traduction de Rachel Martinez
-Communiqué de presse (Optica)

Geoff Miles est photographe et vit à Toronto.