Optica

+ Programmation + Archives Décades + Nouvelles + Publications + Soutenez Optica + Info

Décades

Expositions

Année
1972 | 1973 | 1974 | 1975 | 1976 | 1977 | 1978 | 1979 | 1980 | 1981 | 1982 | 1983 | 1984 | 1985 | 1986 | 1987 | 1988 | 1989 | 1990 | 1991 | 1992 | 1993 | 1994 | 1995 | 1996 | 1997 | 1998 | 1999 | 2000 | 2001 | 2002 | 2003 | 2004 | 2005 | 2006 | 2007 | 2008 | 2009 | 2010 | 2011 | 2012 | 2013 | 2014 | 2015 | 2016 | 2017 | 2018 |

Liste des artistes, auteurs et commissaires

| A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | R | S | T | U | V | W | Y | Z |

Fonds documentaire OPTICA (Service des archives de l'Université Concordia)

Ouvrages aidant à la consultation des archives

Droits électroniques





Moyra Davey
du 6 mai 1989 au 28 mai 1989
Travaux récents

J'avais ce fantasme où un disque à la surface douce et lisse tournoyait en enflant graduellement jusqu'à devenir une masse fibreuse géante. J'exerçais un certain contrôle sur cette incarnation, et je pouvais lui faire subit une mutation continue d'un pôle à l'autre. Pour moi, cette rêverie, cette oscillation sans heurts et constante du scatologique au serein représente ce double lien que nous appelons la nature de l'érotisme.

Dans cet esprit «Bataille» voyait le gros orteil comme le double emblème de la bassesse de l'homme—à cause de son contact avec la boue et la terre—et de sa noblesse—parce qu'il représente bien la transition de bête à humain. Cette dualité est représentée ici par le rapport entre une frise de visages inclinée vers le bas et une rangée d'orteils géants semblables à des larves accrochées face à la frise. Une rencontre est possible. Des séquences d'oeuvres portant chacune un titre sont échelonnées sur le long de mur qui sépare les orteils des visages. Un grand nombre de ces oeuvres sont des invocations métaphoriques d'une notion de l'érotisme liée d'une certaine façon à une métaphysique de la mort. D'autres suggèrent des récits d'un désir en suspens qui n'a pas encore arrêté son choix sur un objet. Toutes les oeuvres partagent la notion de photographie comme rappel et négation de la perte tout à la fois.
- Communiqué de presse (Optica)

Moyra Davey est photographe et vit à New York."