Optica

+ Programmation + Archives Décades + Nouvelles + Publications + Soutenez Optica + Info

Décades

Expositions

Année
1972 | 1973 | 1974 | 1975 | 1976 | 1977 | 1978 | 1979 | 1980 | 1981 | 1982 | 1983 | 1984 | 1985 | 1986 | 1987 | 1988 | 1989 | 1990 | 1991 | 1992 | 1993 | 1994 | 1995 | 1996 | 1997 | 1998 | 1999 | 2000 | 2001 | 2002 | 2003 | 2004 | 2005 | 2006 | 2007 | 2008 | 2009 | 2010 | 2011 | 2012 | 2013 | 2014 | 2015 | 2016 | 2017 | 2018 |

Liste des artistes, auteurs et commissaires

| A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | R | S | T | U | V | W | Y | Z |

Fonds documentaire OPTICA (Service des archives de l'Université Concordia)

Ouvrages aidant à la consultation des archives

Droits électroniques





Mindy Yan Miller
du 5 septembre 1996 au 12 octobre 1996
Leningrad 1996

Dans sa production, Mindy Yan Miller s’est constamment intéressée à des questions concernant la mortalité, la mémoire et le travail. Ses œuvres sont caractérisées par un travail intense et répétitif et utilisent des matériaux chargés comme des vêtements usagés et des cheveux.

L’œuvre présentée ici diffère de ce modèle tant dans sa production que dans sa matérialité. Fabriquée de façon industrielle à partir de tissus manufacturés, « Leningrad » prend l’allure « agit-prop » et re-présente un motif textile créé pendant la Révolution russe (« une période où les artistes pouvaient encore croire qu’une interaction productive entre l’art, l’industrie et les masses était possible » -M.YM.) L’image d’un champ labouré par des machines nous rappelle également ce temps où progrès social rimait avec subordination de la nature.

En tant que machine de propagande mise à jour mais malaisée, « Leningrad » fonctionne à la fois comme un appel à l’engagement politique et comme une réflexion sur ses conditions.
-Communiqué de presse (Optica)

Née en 1958 à Sault Ste. Marie, en Ontario, Mindy Yan Miller a étudié le dessin textile avec Naoko Furue. Elle a opéré avec succès une entreprise de design pendant plusieurs années avant de retourner au Nova Scotia College of Art and Design pour compléter sa maîtrise en 1990. Elle vit maintenant à Montréal.

Yan Miller a participé à plusieurs expositions au Canada et à l’étranger. Parmi les plus récentes, mentionnons « Bereft » (1996) à Hallwalls à Buffalo, N.Y., « Définitions, situation, expiration » (1995) au Centre d’art contemporain de Basse-Normandie, une installation vidéo intitulée « Papa » (1995) présentée en solo à B312 à Montréal, « I Killed Jesus » (1994) à W139 à Amsterdam, « Justice in the Flesh » (1994), une exposition de groupe organisée par Stephen Horne à Articule à Montréal, « Textiles, That is to Say » (1994) au Museum for Textiles à Toronto et à la OR Gallery à Vancouver, et une exposition personnelle intitulée « Mindel (every word their name) » (1993) à YYZ à Toronto.