Optica

+ Programmation + Archives Décades + Nouvelles + Publications + Soutenez Optica + Info

Décades

Expositions

Année
1972 | 1973 | 1974 | 1975 | 1976 | 1977 | 1978 | 1979 | 1980 | 1981 | 1982 | 1983 | 1984 | 1985 | 1986 | 1987 | 1988 | 1989 | 1990 | 1991 | 1992 | 1993 | 1994 | 1995 | 1996 | 1997 | 1998 | 1999 | 2000 | 2001 | 2002 | 2003 | 2004 | 2005 | 2006 | 2007 | 2008 | 2009 | 2010 | 2011 | 2012 | 2013 | 2014 | 2015 | 2016 | 2017 | 2018 |

Liste des artistes, auteurs et commissaires

| A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | R | S | T | U | V | W | Y | Z |

Fonds documentaire OPTICA (Service des archives de l'Université Concordia)

Ouvrages aidant à la consultation des archives

Droits électroniques




image
© Page couverture l Book cover, On the Way Between / Na Drodze Pomiedzy, 1997.

Maria Anna Potocka
du 22 février 1997 au 29 mars 1997
On the Way Between

Mes œuvres visuelles « se déplacent » entre le texte et la représentation schématique de la figure humaine. J’admets qu’entre ces deux choses, j’éprouve moins de difficultés avec les mots que l’image. L’espace entre les mots et l’image, jamais complètement exploré, oppose une résistance à l’accessibilité pas le biais de concepts ou de descriptions classiques. Il me semble qu’en abordant cet espace, j’augmente la vérité de ma vision. Il pourrait s’agir d’une autre simple illusion cognitive. Je cherche aussi cet espace dans l’art et les artistes, par une observation intense des autres et, enfin, dans ma propre écriture.

Le mot semble être une chose dépourvue d’ambiguïté, précise dans sa définition, disant une chose ou l’autre à propos de ceci ou cela. Vous croyez ou non au mot; il y a peu de place pour le doute. Un tableau, une image, est quelque chose que nous interprétons. L’interprétation dépend du point de départ, elle dépend du niveau de notre intuition, de ce que nous savons de choses semblables. Les images nous rendent plus modestes que les mots. Nous créons des constructions plus prudentes et sommes conscients de combien il est facile de se tromper.

L’idée vers laquelle l’interprétation mène sera plus de l’ordre de la supposition que de l’affirmation.

Notre perception est détournée du droit chemin par une trop grande foi dans la clarté des mots et entravée par une trop grande précaution envers les renseignements transmis par les images.

Cette hésitation entre mots et image peut se comparer à la façon dont nous nous traitons nous-mêmes et dont nous traitions les autres. Envers nous-mêmes, nous sommes comme les mots. Il semble que tout soit accessible et clair, que tout puisse se décrire et que presque tout puisse s’expliquer.

C’est différent avec les images. Parfois nous faisons l’effort d’interpréter, avec la réserve intérieure que ça a le droit de ne pas sortir. Beaucoup de gens croient que ceci est trop compliqué et vivent uniquement à travers les « mots ».
-Communiqué de presse (Optica)

Voir le catalogue des publications.

Maria Anna Potocka est née à Paczków, en Pologne, en 1950. Elle a fait des études, entre autres en philologie polonaise et en histoire de l’art. Depuis 1972, année où elle ouvrait sa première galerie. PI, elle a dirigé plusieurs galeries d’art contemporain comme Pawilon (1974), FV (1979) et la galerie Potocka à Cracovie, fondée en 1986 et toujours en activité. Les œuvres d’artistes qu’elle commença à collectionner en 1984 seront accueillis par le Musée d’art moderne de Niepołomice, un autre de ses projets personnels présentement en phase préparatoire. Son travail a fait l’objet d’expositions personnelles et collectives, comme « 10 Artists from Poland », Goethe Institut, Amsterdam, et Molkerei Werkstadt, Köln (1980); Gallery AT, Poznań (1984); « IKG Exhibition », Museum Friedericianum, Kassel (1984); Gallery ON, Poznań (1987); « Portfolio », Peninsula Gallery, Eindhoven; Akumulatory 2 Gallery, Poznań (1990); Gallery BWA Sandomierz (1992); Ośrodek Działań, Wrocław; « Transit », Kassel (1993); Gallery Działań, Warszawa (1994). Elle est membre de l’Internationale Kunstler Gremium et de l’AICA, et est directrice depuis 1990 de Tumult, une revue d’artistes.