Optica

+ Programmation + Archives Décades + Nouvelles + Publications + Soutenez Optica + Info

Décades

Expositions

Année
1972 | 1973 | 1974 | 1975 | 1976 | 1977 | 1978 | 1979 | 1980 | 1981 | 1982 | 1983 | 1984 | 1985 | 1986 | 1987 | 1988 | 1989 | 1990 | 1991 | 1992 | 1993 | 1994 | 1995 | 1996 | 1997 | 1998 | 1999 | 2000 | 2001 | 2002 | 2003 | 2004 | 2005 | 2006 | 2007 | 2008 | 2009 | 2010 | 2011 | 2012 | 2013 | 2014 | 2015 | 2016 | 2017 | 2018 |

Liste des artistes, auteurs et commissaires

| A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | R | S | T | U | V | W | Y | Z |

Fonds documentaire OPTICA (Service des archives de l'Université Concordia)

Ouvrages aidant à la consultation des archives

Droits électroniques





Luanne Martineau
du 17 avril 1999 au 22 mai 1999
Hogan's Alley

«Hogan’s Alley (La Ruelle d’Hogan)» est le nom d’un immeuble à logements décrit par R. F. Outcault dans sa bande dessinée The Yellow Kid (1895-1898), qui s’inspire de la vie d’immigrants dans les ghettos. Cette œuvre s’inscrit dans un travail en cours qui pousse la notion d’emprunt du côté de l’abstraction. Spiritmaster, la série de dessins montrée ici, est constituée d’études pour des sculptures hypothétiques, construites à partir d’extraits de marques, d’inscriptions, de tracés et de détails qui se trouvaient en périphérie dans des œuvres antérieures et qui sont présentés dans de nouvelles configurations. L’image finale est produite à l’aide d’un Spiritmaster portatif, soit un gestetner pré-Xérox qui crée une image à partir d’une matrice carbone, laquelle dégénère vers la vingtième copie, donnant une image qui diffère légèrement d’une reproduction à l’autre.

Pour ces séries en cours, je recycle des restes d’archives, mélangeant des extraits tirés de différentes sources à mes propres griffonnages. Les bronzes sont des exemples de ce dérivé griffonné... des approximations tridimensionnelles d’esquisses bidimensionnelles vaguement figuratives.

Mon intérêt pour la narration, dont découle mon impulsion archiviste, provient de son statut en tant que dénominateur commun dans les discours sur l’origine et la genèse. Ce qui caractérise ma pratique, c’est une absence de narration qui entraîne l’écroulement de toute cohérence, sauf celle du moment présent. Mon intérêt se situe à cet instant même où le texte, en tant que notion, s’écarte de son rôle premier comme moyen de communication et s’introduit dans une opposition binaire où il ne fonctionne ni comme sujet, ni comme exercice anti-narratif.

Née en 1970, Luanne Martineau a fait des études en «intermedia» à la NSCAD, à Halifax, et est diplômée en arts du Alberta College of Art and Design, à Calgary. En 1995, elle terminait sa maîtrise ès arts à la UBC, à Vancouver. Puisant ses sources de la bande dessinée de R. F. Outcault, The Yellow Kid (1895-1898), et utilisant divers médiums (aquarelles, dessins, sculptures en céramique et bronzes), cette jeune artiste a créé un corpus d'œuvres complexes basé sur l'absence et la déconstruction du sens de la narration. Cette série comprend «Ryan's Arcade» présentée à la Or Gallery (Vancouver, 1997) et à Mercer Union (Toronto, 1998), «Love Letters to the Shiv Artist» à la Struts Gallery (Sackville, 1998) et à la Eye Level Gallery (Halifax, 1998), «Hogan's Alley» présentement à Optica et McFadden's Flats prochainement à la Galerie 101 à Ottawa et à la Truck Gallery à Calgary. Elle a aussi participé à plusieurs expositions de groupe. Mentionnons «House of Cruelty» (Columbus, Ohio, 1995), «Residue» à la Truck Gallery (Calgary, 1996), «Montréal-Calgary» à la galerie Circa (Montréal, 1998) et «AFA : Selections from the Collection» à la Illingworth Kerr Gallery (Calgary, 1999). Luanne Martineau vit et travaille à Calgary.