Optica

+ Programmation + Archives Décades + Nouvelles + Publications + Soutenez Optica + Info

Décades

Expositions

Année
1972 | 1973 | 1974 | 1975 | 1976 | 1977 | 1978 | 1979 | 1980 | 1981 | 1982 | 1983 | 1984 | 1985 | 1986 | 1987 | 1988 | 1989 | 1990 | 1991 | 1992 | 1993 | 1994 | 1995 | 1996 | 1997 | 1998 | 1999 | 2000 | 2001 | 2002 | 2003 | 2004 | 2005 | 2006 | 2007 | 2008 | 2009 | 2010 | 2011 | 2012 | 2013 | 2014 | 2015 | 2016 | 2017 | 2018 |

Liste des artistes, auteurs et commissaires

| A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | R | S | T | U | V | W | Y | Z |

Fonds documentaire OPTICA (Service des archives de l'Université Concordia)

Ouvrages aidant à la consultation des archives

Droits électroniques





François Morelli
du 9 septembre 2006 au 14 octobre 2006
Home Wall Drawing. L'art de manger

«Home Wall Drawing. L'art de manger» s’est développé en plusieurs étapes. Le concept de troc est à l’origine du processus : une oeuvre réalisée in situ est offerte en échange d’un repas fait maison. De janvier à juin 2004, François Morelli séjourne en résidence à la Cité internationale des arts à Paris – studio du Conseil des Arts du Canada – et également, à l'École Nationale Supérieure d'Art de Limoges. Pendant cette période, il propose de créer des dessins muraux au pochoir chez les personnes qui le désirent, et ce dans un lieu qu’ils ont choisi au sein de leur demeure. En échange, l’hôte ou l’hôtesse lui cuisine un plat favori. Les rencontres se font au hasard, de bouche à oreille et par l’entremise de feuillets publicitaires conçus et distribués par l’artiste dans divers lieux publics.

À Limoges, il poursuit cette recherche sur le domestique et l’ornementation en travaillant un ensemble de couverts de porcelaine. Rarement utilisé comme motif, le tampon reste encore aujourd’hui très présent lors de l’identification d’une pièce par le fabricant ou l’artisan qui y appose sa signature sous celle-ci. Morelli utilise a contrario le tampon comme décor, ennoblissant le geste de marquer la surface et de la couvrir de dessins.

L’exposition chez Optica reprend quelques-uns des éléments du processus. Elle comprend une frise de «dessins-tampons», réalisée sur papier, des assiettes de porcelaine et une sculpture. Un cédérom retrace l’ensemble des vingt-deux repas, soit autant d’oeuvres in situ accompagnées de leurs recettes qui ainsi s’intègrent à l’installation.

«Home Wall Drawing. L'art de manger» pose à nouveau comme sujet la nature de l'activité artistique, son statut d'objet d'art, et questionne sa forme autant dans sa réception que dans sa diffusion. Intéressé par les formes d'expressions dites mineures et souvent marginalisées, Morelli cherche à redonner un souffle à l'engagement artistique en se permettant d’utiliser justement l'ornement, l’onirique, le rituel et le quotidien comme prémisses de communication avec l’autre.

Tirage d’un dessin mural
À l’achat du cédérom «Home Wall Drawing» au coût de 20$, cinq billets vous seront remis pour le tirage donnant droit à un dessin mural réalisé par l’artiste.

29 septembre 2006
Les Journées de la Culture
Visites commentées par l'artiste
Expositions en cours chez OPTICA et à la Galerie Joyce Yahouda
Réservation téléphonique requise pour les groupes.

N.B. François Morelli expose dans les mêmes dates à la Galerie Joyce Yahouda

François Morelli vit et travaille à Montréal. Après l’obtention de son baccalauréat, il décide de quitter sa ville natale pour se rendre à New York en 1981. Intéressé par les nouvelles formes d’art dont la performance et une approche conceptuelle, il y habite jusqu’en 1991. Pendant cette période, il enseigne comme professeur adjoint à la Rutgers University à New Brunswick au New Jersey et, de 1985 à 1989, à la State University of New York de même qu’à la City University of New York à Manhattan. De retour à Montréal, il enseigne à l’Université du Québec à Trois-Rivières jusqu’en 1996. Depuis, il fait partie du corps professoral de l’Université Concordia. Dans les années 90, il expose régulièrement à la Galerie Christiane Chassay à Montréal (1991-2004) et à la Galerie Horodner Romley à New York (1993-1996). Il participe à plusieurs expositions sur la scène nationale et internationale dont la Biennale du Havre (2006), la Biennale de Montréal (2002) et «Walkways» (2002), «ICI, New York». Il est présentement représenté par la Galerie Joyce Yahouda à Montréal. Outre les événements-actions-performances qui fondent sa pratique, Morelli s’adonne aussi au dessin, à la sculpture, à l’installation et au livre d’artiste.

Bibliographie
- Black, Barbara, «Two shows, one artist», Concordia Journal, vol. 2, no 3, 12 octobre 2006, p.10.
- Crevier, Lyne, «S’incruster», Ici Montréal, 21-27 septembre 2006, p.50.
- Lehmann, Henry, «The soul in the object», The Gazette, 23 septembre 2006, p.E11.
- Tousignant, Isa, «Downtown», Hour, 12 octobre 2006.
- Viau, René, «De visu – Occupations des lieux», Le Devoir, 23-24 septembre 2006, p.E6.