Optica

+ Programmation + Archives Décades + Nouvelles + Publications + Soutenez Optica + Info

Décades

Expositions

Année
1972 | 1973 | 1974 | 1975 | 1976 | 1977 | 1978 | 1979 | 1980 | 1981 | 1982 | 1983 | 1984 | 1985 | 1986 | 1987 | 1988 | 1989 | 1990 | 1991 | 1992 | 1993 | 1994 | 1995 | 1996 | 1997 | 1998 | 1999 | 2000 | 2001 | 2002 | 2003 | 2004 | 2005 | 2006 | 2007 | 2008 | 2009 | 2010 | 2011 | 2012 | 2013 | 2014 | 2015 | 2016 | 2017 | 2018 |

Liste des artistes, auteurs et commissaires

| A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | R | S | T | U | V | W | Y | Z |

Fonds documentaire OPTICA (Service des archives de l'Université Concordia)

Ouvrages aidant à la consultation des archives

Droits électroniques




image
© Programme l Program, 2003.

Mathieu Beauséjour, Rebecca Belmore, Daniel Olson
du 30 septembre 2003 au 1 octobre 2003
Art Forum Berlin : Illuminations

Commissaires : Marie Fraser, Marie-Josée Lafortune

Ces artistes ont en commun de travailler en lien avec la réalité à partir d’objets et de situations qui ont sous une apparence anodine un potentiel événementiel. À leur façon, ils témoignent de la défaillance de l’image et proposent des actions qui correspondent à des contextes culturels précis, empreints de violence et de poésie. Dans le cadre économique d’une foire internationale d’art contemporain, leur sens critique devient un réel antidote aux valeurs marchandes.

30 septembre (16h-21h)
Vernissage et action par Rebecca Belmore

Pour la huitième édition de Art Forum Berlin, OPTICA, un centre d’art contemporain, présente une programmation de trois commissariats d’exposition abordant des expériences et des images liées à des contextes culturels précis. Dans un monde où les frontières s’amenuisent, les identités locales reprennent de la vigueur. En témoigne ici chaque exposition qui se déroule en présence des artistes et des commissaires.

Mathieu Beauséjour développe sa pratique artistique du point de vue d’un «terrorisme sémiotique». Questionnant systématiquement les modes de dissémination, il subvertit les images et les concepts de pouvoir, d’aliénation et d’oppression, intervenant autant dans la vie quotidienne que dans le système de l’art. Mathieu Beauséjour est représenté par la galerie Joyce Yahouda à Montréal.

Depuis les dix dernières années, Rebecca Belmore explore les notions d’identité et de territoire à travers des installation, des œuvres in situ et des performances. Artiste d’origine ojibway, ses performances reviennent sur son héritage autochtone et sont motivées par un désir de réagir à des questions d’actualité et à des contextes immédiats. Rebecca Belmore est représentée par la galerie Pari Nadimi à Toronto.

Daniel Olson est un artiste multidicisplinaire qui s’intéresse aux objets domestiques rudimentaires qu’il transforme de façon ludique et sonore, soit pour être présentés dans le cadre d’expositions, soit pour être manipulés durant des performances. L’univers domestique, l’environnement immédiat ainsi que la dimension privée et publique de la vie des gens sont les aspects les plus importants de sa pratique des dernières années.

Marie Fraser est historienne de l’art et commissaire indépendante. Ses projets d’exposition ont pour la plupart été conçus pour des lieux et des contextes spécifiques, abordant les notions d’espace privé et public, d’urbanité et de domesticité.

Marie-Josée Lafortune est artiste et commissaire. Elle est directrice d’Optica où elle travaille depuis 1993 à la diffusion et à la promotion des activités critiques et éditoriales.