Optica

+ Programmation + Archives Décades + Nouvelles + Publications + Soutenez Optica + Info

Décades

Expositions

Année
1972 | 1973 | 1974 | 1975 | 1976 | 1977 | 1978 | 1979 | 1980 | 1981 | 1982 | 1983 | 1984 | 1985 | 1986 | 1987 | 1988 | 1989 | 1990 | 1991 | 1992 | 1993 | 1994 | 1995 | 1996 | 1997 | 1998 | 1999 | 2000 | 2001 | 2002 | 2003 | 2004 | 2005 | 2006 | 2007 | 2008 | 2009 | 2010 | 2011 | 2012 | 2013 | 2014 | 2015 | 2016 | 2017 | 2018 |

Liste des artistes, auteurs et commissaires

| A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | R | S | T | U | V | W | Y | Z |

Fonds documentaire OPTICA (Service des archives de l'Université Concordia)

Ouvrages aidant à la consultation des archives

Droits électroniques





Visible Art Activity (John Dumett, Kirsten Forkert)
du 23 avril 2004 au 29 mai 2004
Blindspot

«Blindspot» est un espace critique à partir duquel il est possible de questionner et de considérer ce qui se produit lorsque nous errons dans des lieux ou à partir de situations qui n’ont pas de fonction, d’emplacement ou de durée manifestes. Dans une telle situation, que faisons-nous et comment arrivons-nous à saisir quelque chose?

Quelles sont nos attentes quant à ce qui devait s’y produire, puisant dans ce que nous connaissons déjà pour trouver la structure, le contexte ou l’usage? Les villes sont organisées à partir d’un objectif, qu’il s’agisse de fournir des services ou de garantir un déplacement fluide des gens et des marchandises. Cette structure intentionnelle gère notre façon de réagir à la ville, de l’imaginer et de l’utiliser. blindspot élude cette intentionnalité par le biais d’une apparente irrésolution.

Ce projet a débuté avec l’idée de choisir des lieux dans la ville et de fournir des instructions pour les trouver et y rencontrer des gens. Après considérations, nous avons convenu simplement de ne pas donner d’indications, ni de retranscrire des trajets ou des histoires alternatives à la ville. Nous ne voulons pas être dans la position d’expliquer ou de répondre aux questions selon le rapport traditionnel qui lie l’artiste au public ou selon toutes autres formes de hiérarchie. En écrivant ce texte, notre intention est de vous amener à une place similaire à celle où nous nous trouvons maintenant dans le processus. C’est davantage à propos de ce que nous faisons et discutons entre nous qu’à propos d’un lieu, d’une ville ou de vous comme public et de nous comme artistes.

Vous pouvez nous rencontrer à la galerie à compter de 13h00:
Le samedi 24 avril
Le mercredi 28 avril
Le samedi 01 mai
Le mercredi 05 mai
Le point aveugle, c’est nous.

Opérant sous le nom d’otiose, John Dummett poursuit une production en installation et en performance depuis 1997 qui l’a mené sur diverses scènes dans le monde. Récemment, l’on a pu voir son travail à Mountain Standard Time à Calgary et à Factor 44 à Anvers, en Belgique.

Établie à Vancouver, Kirsten Forkert est artiste, professeure, activiste, et s’adonne occasionnellement à l’écriture sur l’art. Sa pratique s’inspire des possibles notions de communauté en marge des définitions offertes par la rhétorique officielle de la culture et/ou du marché. Parmi ses récents projets, certains ont pris la forme de promenades avec des groupes de gens, durant lesquelles les destinations sont choisies collectivement, et d’activités exécutées avec des personnes visant à attirer l’attention sur la politique de l’expérience temporelle.