Optica

+ Programmation + Archives Décades + Nouvelles + Publications + Soutenez Optica + Info

Décades

Expositions

Année
1972 | 1973 | 1974 | 1975 | 1976 | 1977 | 1978 | 1979 | 1980 | 1981 | 1982 | 1983 | 1984 | 1985 | 1986 | 1987 | 1988 | 1989 | 1990 | 1991 | 1992 | 1993 | 1994 | 1995 | 1996 | 1997 | 1998 | 1999 | 2000 | 2001 | 2002 | 2003 | 2004 | 2005 | 2006 | 2007 | 2008 | 2009 | 2010 | 2011 | 2012 | 2013 | 2014 | 2015 | 2016 | 2017 | 2018 |

Liste des artistes, auteurs et commissaires

| A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | R | S | T | U | V | W | Y | Z |

Fonds documentaire OPTICA (Service des archives de l'Université Concordia)

Ouvrages aidant à la consultation des archives

Droits électroniques





Marie-France Brière
du 10 septembre 2004 au 16 octobre 2004
Nimber le lieu

La poussière contamine l’atelier nappant l’espace de sa substance aérienne ; elle souffle ses pigments partout, rendant visible l’adieu de la matière détruite. Ma main, engloutie jusqu’à l’étouffement, trace sur le bloc des sillons d’absence.

La poussière témoigne de la perte, imposant une matérialité souple et couvrante, noyant le regard dans un brouillard blanc. Espace du reste, mirage et suspension de la matière fine, sans poids.

La forme s’étiole jusqu’à l’indifférence et n’habite plus en partie que la mémoire. Dessiner l’improbable, capter cette fumée qui s’échappe en volute des fissures de la pierre sculptant une disparition.

Patiente dissipation des choses qui ne seront plus.

Mon travail prend appui sur la nécessité de redéfinir certains paramètres liés à la pratique de la sculpture. Repenser les gestes qui y sont associés et plus particulièrement ceux qui s’inscrivent dans la tradition de la sculpture sur pierre.

«Nimber le lieu» amorce un dialogue avec la poussière issue des manœuvres de coupe d’un bloc de marbre blanc. Les particules de poussière s’enlisent sous le verre graduant le vide et l’usure de la pierre.

Le spectateur est invité à reconstituer l’événement dans son ensemble en interrogeant la perte, ce retrait visible dans la matière, ce manque dans la visibilité de la forme.
- M-F Brière