Optica

+ Programmation + Archives Décades + Nouvelles + Publications + Soutenez Optica + Info

Décades

Expositions

Année
1972 | 1973 | 1974 | 1975 | 1976 | 1977 | 1978 | 1979 | 1980 | 1981 | 1982 | 1983 | 1984 | 1985 | 1986 | 1987 | 1988 | 1989 | 1990 | 1991 | 1992 | 1993 | 1994 | 1995 | 1996 | 1997 | 1998 | 1999 | 2000 | 2001 | 2002 | 2003 | 2004 | 2005 | 2006 | 2007 | 2008 | 2009 | 2010 | 2011 | 2012 | 2013 | 2014 | 2015 | 2016 | 2017 | 2018 |

Liste des artistes, auteurs et commissaires

| A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | R | S | T | U | V | W | Y | Z |

Fonds documentaire OPTICA (Service des archives de l'Université Concordia)

Ouvrages aidant à la consultation des archives

Droits électroniques





Yves Tessier
du 18 janvier 2008 au 23 février 2008
Situations récentes | Recent Situations

La série «Recent Situations» d’Yves Tessier est un corpus d’oeuvres créées entre 2001 et 2007. Les caséines sur panneaux de bois – découpés de manière à explorer une multitude de petits formats – se côtoient sur le mur pour suggérer que tout ce que nous y voyons se déroule au même moment. Alors que deux hommes se serrent la main devant une mosquée à Central Harlem, quatre couples au Japon sont engagés dans une activité à la fois collective et privée. Et, quelque part dans l’intimité d’une chambre à coucher, un homme, une femme et un chien se préparent à une bonne nuit de sommeil.

Ordinaires, singulières et parfois drôles, ces situations montrant des gens dans la vie de tous les jours sont peintes dans un style qui s’inspire d’un vaste bassin d’influences, à commencer par la haute Antiquité – art étrusque, minoen, égyptien et assyrien – jusqu’à l’art chinois et aztèque, puis l’ukiyo-e et la bande dessinée et, enfin, un retour en arrière de 30 000 ans avec la peinture rupestre. Comme le dit Yves Tessier : «Lorsque je suis descendu, pour la première fois, dans ces lieux de sépulture étrusques ornés de fresques, j’ai été frappé par la simplicité de leur style : des lignes audacieuses et sensibles traçant des contours remplis de couleur, et aucune ombre. C’est ainsi que débuta une fascination pour plusieurs cultures picturales ayant ce trait en commun. Pourtant, j’ai mis plusieurs années à adopter cette approche; je croyais que je perdrais ma personnalité si j’abandonnais les ombres. Je les ai abandonnées et je l’ai effectivement perdue, mais tout s’est alors ouvert. La simplicité m’a permis de mettre plus de vie dans mon sujet. Ce que j’ai gagné, c’est plutôt l’identité ludique d’un acteur capable de créer différents rôles. Sauf qu’avec l’image peinte, il ne s’agit pas seulement de personnages – ce peut être un arbre, un édifice, plusieurs piétons, un plancher, un arrière-plan ou un objet; tout passe par moi. Et c’est ici que la complexité entre en jeu.»

Originaire de Montréal, Yves Tessier expose depuis 1976. Il vit et travaille à Central Harlem, New York, depuis 2001. Il a participé à de nombreuses expositions de groupe dont «Lush», sous le commissariat de Michael Merrill et Andrea Szilasi, Articule, 1995; «Systems of Exchange», The Toronto/Montreal exchange arts projects, Toronto, 1994; «Peinture», sous le commissariat de David Blatherwick, Clark, 1991; «Small Works : Aspects de la peinture montréalaise contemporaine», Pavillon du Québec, Montréal, 1982 et «Forum 76», sous le commissariat de Leo Rosshandler, Musée des beaux-arts de Montréal, 1976. Sa dernière expo solo remonte à la Galerie Local 906, 1995, à Montréal.

Bibliographie
- Crevier, Lyne, «Instants Volés», Ici, 31 janvier - 6 février 2008, p.41.
- Delgado, Jérôme, «Une Manif et bien des doublés», Le Devoir, 19-20 janvier 2008, p.E11.
- Delgado, Jérôme, «Le Monde en 80 Tableaux», Le Devoir, 26-27 janvier 2008, p.E6.
- Redfern, Christine, «Good things, small packages», Mirror, 24-30 janvier 2008, p.46.
- Tousignant, Isa, « Arts 2007 Winter Cultural Guide, Hear Them Roar Galleries and Museums are just getting started», Hour, 10 janvier 2008, p.14.