Optica

+ Programmation + Archives Décades + Nouvelles + Publications + Soutenez Optica + Info

Décades

Expositions

Année
1972 | 1973 | 1974 | 1975 | 1976 | 1977 | 1978 | 1979 | 1980 | 1981 | 1982 | 1983 | 1984 | 1985 | 1986 | 1987 | 1988 | 1989 | 1990 | 1991 | 1992 | 1993 | 1994 | 1995 | 1996 | 1997 | 1998 | 1999 | 2000 | 2001 | 2002 | 2003 | 2004 | 2005 | 2006 | 2007 | 2008 | 2009 | 2010 | 2011 | 2012 | 2013 | 2014 | 2015 | 2016 | 2017 | 2018 |

Liste des artistes, auteurs et commissaires

| A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | R | S | T | U | V | W | Y | Z |

Fonds documentaire OPTICA (Service des archives de l'Université Concordia)

Ouvrages aidant à la consultation des archives

Droits électroniques





Cheryl Sourkes
du 10 mai 2008 au 14 juin 2008
Webcams + Chatrooms

Les images et les films de «Webcams + Chatrooms» sont des sélections de captations faites par des caméras opérant en continu, à partir d’Internet. Au cours des dix dernières décennies, j’ai réuni des corpus d’œuvres composées de matériel généré par des caméras utilisées à différents endroits : rues, chapelles, circulation, lieux touristiques et de travail, résidences, cybercafés. Dans le contexte réflexif d’une galerie, la lecture de ces images éphémères se trouve, à mon avis, transformée.

Si les webcams captent le monde réel, elles transmettent cependant leurs captations dans un monde virtuel. Toutefois, leur présence dans le domaine virtuel peut engendrer des conséquences réelles. En plus de la relation entre le réel et le virtuel, je suis également fascinée par le lien qui existe entre le comportement et le jeu. Il semble que quiconque ayant une webcam peut devenir interprète, producteur, exhibitionniste, pornographe, directeur photo, etc. Parce que les webcams sont omniprésentes et qu’elles enregistrent en continu, les gens ne jouent pas devant elles de la même manière qu’ils le feraient devant d’autres caméras. L’action semble plutôt surgir d’un lieu semi-conscient, entre le comportement ordinaire et la représentation préméditée.

«Webcams + Chatrooms» présentent des activités simples – prendre une douche, faire l’amour ou errer –, mais sans le quatrième mur. La surveillance de type «big brother» joue un rôle moins grand qu’on pourrait le penser dans le domaine des webcams, beaucoup moins en fait que dans le cas de l’auto-surveillance. Ce ne sont pas des espions qui affichent ces images, mais des participants. Les webcams ont inspiré la création de la télé-réalité. Ont-elles également produit une nouvelle forme de documentaire où la réalité s’entremêle à la virtualité et où le comportement quotidien fusionne avec la performance ?
- Cheryl Sourkes

Cheryl Sourkes travaille en arts numériques et avec des appareils munis de lentilles de toutes sortes. Elle est également auteure et commissaire en arts contemporains. Elle a grandi à Montréal et a reçu une formation professionnelle à Vancouver. Elle vit et travaille présentement à Toronto et à Manchester, en Angleterre. Depuis les trois dernières années, elle est commissaire de l’espace consacré aux projets à Akau. Elle est représentée par la Peak Gallery à Toronto.