Optica

+ Programmation + Archives Décades + Nouvelles + Publications + Soutenez Optica + Info

Décades

Expositions

Année
1972 | 1973 | 1974 | 1975 | 1976 | 1977 | 1978 | 1979 | 1980 | 1981 | 1982 | 1983 | 1984 | 1985 | 1986 | 1987 | 1988 | 1989 | 1990 | 1991 | 1992 | 1993 | 1994 | 1995 | 1996 | 1997 | 1998 | 1999 | 2000 | 2001 | 2002 | 2003 | 2004 | 2005 | 2006 | 2007 | 2008 | 2009 | 2010 | 2011 | 2012 | 2013 | 2014 | 2015 | 2016 | 2017 | 2018 |

Liste des artistes, auteurs et commissaires

| A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | R | S | T | U | V | W | Y | Z |

Fonds documentaire OPTICA (Service des archives de l'Université Concordia)

Ouvrages aidant à la consultation des archives

Droits électroniques




image
© Sébastien Cliche, Le château, 2012. Installation audiovisuelle | Audiovisual installation. Gracieuseté de l’artiste | Courtesy of the artist.

Montréal / Brooklyn : Sébastien Cliche, Sylvie Cotton, Chelsea Knight + Mark Tribe
du 20 octobre 2012 au 1 décembre 2012
Montréal / Brooklyn

« Montréal / Brooklyn » c’est la rencontre de deux lieux-phares de l’art contemporain nord-américain qui, par le biais d’une série d’expositions croisées, témoignent de l’effervescence et de la vitalité de la scène artistique. Cet événement rassembleur, organisé sous les auspices du Centre d’art et de diffusion Clark, prend la forme d’un parcours en deux temps réunissant seize institutions, près de quarante artistes et tout un programme d’activités complémentaires (tournées de galeries, visites d’ateliers, soirées événementielles, etc.).

Dans le cadre de cet échange, OPTICA (20 octobre – 1er décembre) et Momenta Art (13 janvier – 17 février) présenteront les œuvres de Sébastien Cliche, Sylvie Cotton, Chelsea Knight et Mark Tribe. Par le biais de la fiction, de la rencontre ou selon une approche documentaire comme point d’identification, ces quatre artistes abordent essentiellement le rapport à l’Autre. Cliche et Cotton cartographient l’espace de la galerie et de la ville; ils font appel à l’aléatoire afin d’appréhender le réel et entretiennent un rapport étroit à l’écriture ou au son en guise de relevés. Knight et Tribe s’intéressent à l’esthétique paramilitaire de milices citoyennes; ils portent à l’écran l’aspect performatif de leurs exercices sous forme chorégraphique, explorant les racines historiques et idéologiques de ce mouvement. Sans définir une esthétique spécifique propre à une région particulière, chaque artiste explore des réalités qui émergent de lieux et de contextes distincts.

Plans et calendrier des événements au www.montrealbrooklyn.com



Titulaire d’une maîtrise en arts visuels et médiatiques de l’Université du Québec à Montréal et lauréat de la bourse de fin d'études supérieures Claudine et Stephen Bronfman en art contemporain (2012), Sébastien Cliche interroge les limites du récit et la place que le spectateur peut prendre dans sa construction en explorant l’image, le texte et le son d’un angle narratif. Son travail prend la forme de photographies, d’installations, de projets Web et de performances audiovisuelles. Outre de nombreuses expositions individuelles et collectives – notamment au Centre d’art contemporain de Meymac (France, 2008) et à l’Œil de poisson (Québec, 2010) – ses œuvres ont été présentées lors de festivals établis, comme L’inertie agitée/Restless Inertia à MUTEK, Festival international de créativité numérique (Montréal, 2010) et PAISAJES au 30e Rendez-vous du cinéma québécois (Montréal, 2012). En tant que commissaire, il a entre autres réalisé l’exposition itinérante L’Oreille dans l’œil/The Hearing Eye (Montréal, Ottawa et Québec, 2007-2008). Sébastien Cliche vit et travaille à Montréal.

L'artiste tient à remercier le groupe de recherche ARC PHONO pour l'utilisation de ses archives phonographiques dans le cadre de cette exposition.

À l’instar de son parcours académique – ayant mené des études artistiques, littéraires et muséologiques dans les années 80 et 90 – la pratique de Sylvie Cotton est fort éclectique : installation, performance, dessin, photographie, écriture, etc. L’artiste affirme être influencée « par les situations que l’existence offre, pour les expirer dans le champ de l’art ». Son travail a été présenté au sein d’expositions, de biennales et de festivals, tant au Québec qu’à l’international : en 2011, elle faisait à la fois partie de la 7e Biennale internationale en art contemporain de Montréal et de la 2e Triennale québécoise du Musée d’art contemporain de Montréal. Animatrice d’ateliers, Cotton a également été coordonnatrice des centres d’artistes DARE-DARE, le Centre des arts actuels Skol et le Centre d’art et de diffusion Clark, Montréal. Elle a publié deux livres d'artiste (Je préfère tout et On est tous la même personne), ainsi qu'une monographie sur la pratique en résidence, DÉSIRER RÉSIDER, ayant entre autres séjourné au Studio du Conseil des arts et des lettres du Québec en Finlande (2001) et à Tokyo (2011). Sylvie Cotton vit et travaille à Montréal.

Chelsea Knight détient un baccalauréat en études anglaises de l'Oberlin College (Ohio, 1998) et une maîtrise de la School of the Art Institute of Chicago (Illinois, 2007). Travaillant fréquemment en collaboration avec d’autres artistes, elle réalise surtout des performances, des photographies et des installations vidéos. Ses œuvres ont été présentées dans le cadre d’expositions de groupe ou de biennales – telles que la Biennale des jeunes artistes de Bucarest (Roumanie, 2010) et la 10e Biennale d'Istanbul (Turquie, 2007) – et elles ont fait l’objet d’expositions individuelles – dont I Am Not A Man, Not Now au Brooklyn Museum (New York, 2012). Nommée Henry L. and Natalie E. Freund Fellow à la Sam Fox Graduate School of Art de l’université Washington (Saint Louis, Missouri, 2011-2012), Knight a notamment effectué des résidences au Whitney Independent Study Program (New York, 2009), à la Skowhegan School of Painting and Sculpture (Maine, 2008) et elle a été boursière Fulbright à la Fondation Michelangelo Pistoletto (Biella, Italie, 2007). Chelsea Knight vit et travaille à New York.

Titulaire d'un baccalauréat ès arts de l'université Brown (Providence, Rhode Island, 1990) et d’une maîtrise de l'université de Californie (San Diego, La Jolla, 1994), Mark Tribe conjugue technologie des médias et politique. Ses performances, photographies, installations et vidéos ont été exposées de par le monde, notamment au sein de récentes expositions solos au San Diego Museum of Art (2012), à la Cinémathèque française (Paris, 2012) et à la Galerija Miroslav Kraljevic (Zagreb, Croatie, 2011). En 1996, Tribe fondait Rhizome, une organisation qui soutient la création, la présentation, la préservation et la critique des pratiques artistiques émergentes sollicitant la technologie. Il a publié deux livres – The Port Huron Project : Reenactments of New Left Protest Speeches (Charta, 2010) et New Media Art (Taschen, 2006) – ainsi que de nombreux articles. Professeur adjoint en culture moderne et études des médias à l'université Brown, il enseigne également au sein du programme de maîtrise en arts de la School of Visual Arts (New York). Mark Tribe vit et travaille à New York.

Geneviève Bédard + Marie-Josée Lafortune

Montréal/Brooklyn

L'événement « Montréal / Brooklyn » est brièvement mentionnée et recommandée dans l'article de Marie-Ève Charron Galeries et centres d'artistes - Portés par l'engagement et les échanges (Le Devoir, 25 août 2012).

« Montréal / Brooklyn » fait l'objet de deux articles de Jérôme Delgado Montréal / Brooklyn : un échange entre deux villes férues d'art contemporain, Le Devoir, 21 septembre 2012 et Brooklyn, P.Q., Le Devoir, 26 janvier 2013. Il en est également question dans deux articles d'Éric Clément, Clark lance Montréal / Brooklyn : Regarts croisés , La Presse, 21 septembre 2012 et Allun Williams à la source de Montréal-Brooklyn, La Presse, 22 octobre 2012.

Autres parutions:
John Pohl, Brooklyn and Montreal team up at eight galleries , The Gazette, 27 octobre 2012.

Hrag Vartanian, This weekend, Brooklyn heads to Montreal for a Monthlong Art Festival, Hyperallergic (États-Unis), 18 octobre 2012.

Hrag Vartanian, Art Rx: Brooklyn/Montreal Edition, Hyperallergic (États-Unis), 8 janvier 2013.

MG, Quand Montréal rencontre Brooklyn, Clin d’œil blogue, 14 janvier 2013.

Marie-Joëlle Parent, La culture québécoise rayonne à Brooklyn, Journal de Montréal, 24 janvier 2013.

Gail Victoria Braddock, Sébastien Cliche, Sylvie Cotton, Chelsea Knight and Mark Tribe, Brooklyn / Montreal Exchange , The Brooklyn Rail, (Brooklyn, États-Unis) mars 2013.

Entrevue radiophonique
Mélanye Boissonnault, Quand Montréal rencontre Brooklyn, Désautels, Radio-Canada, Première chaîne, 18 octobre 2012.

Websérie
Simon Paradis, « Montréal/Brooklyn Épisode 5 : Vernissage », Montréal/Brooklyn, documentaire, HD, couleur, 8 minutes, 2013.