+ Programming + Archives Décades + News + Publications + Support Optica + Info

Décades

Exhibition

Years
1972 | 1973 | 1974 | 1975 | 1976 | 1977 | 1978 | 1979 | 1980 | 1981 | 1982 | 1983 | 1984 | 1985 | 1986 | 1987 | 1988 | 1989 | 1990 | 1991 | 1992 | 1993 | 1994 | 1995 | 1996 | 1997 | 1998 | 1999 | 2000 | 2001 | 2002 | 2003 | 2004 | 2005 | 2006 | 2007 | 2008 | 2009 | 2010 | 2011 | 2012 | 2013 | 2014 | 2015 | 2016 | 2017 | 2018 |

Index of artists, authors and curators

| A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | R | S | T | U | V | W | Y | Z |

OPTICA Fonds (Concordia University Archives)

Guidebooks to help in consulting the archives

Electronic Reproduction Fees





Stuart Marshall
From October 3rd 1984 to October 27th 1984
Journal of the Plague Year, 1984

The following document is only available in French:
"En général les reportages faits sur le SIDA par les médias et plus particulièrement les informations transmises par la presse médicale ont eu un effet accablant pour la communauté gaie : elle se voyait à la fois refuser le droit de définir elle-même son identité et nier la reconnaissance légitime de ses droits civils. Le 3 juillet 1981, le New York Times publiait un article titré : 41 homosexuels atteints d’un cancer inconnu. Le week-end suivant la communauté gaie newyorkaise était reconduite au ghetto horrible de ses peurs et de sa vulnérabilité. En juin 1982, le conseil municipal de Columbia au Missouri battait une proposition reconnaissant des droits civils à la communauté gaie sous prétexte que les homosexuels étaient des transmetteurs réguliers de maladies.

Au début des années 70, le mouvement gai avait commencé à remettre en question les définitions traditionnelles de l’homosexualité imposées par l’État, l’Église, les médias et la médecine. En même temps la communauté gaie s’était bâtie une infrastructure diversifiée (des ressources dans le domaine des arts et du loisir, des médias parallèles, des cellules économiques et politiques) lui permettant de donner des bases d’appui à ses nouvelles et propres définitions de l’identité gaie. Récemment ces organisations gaies subissaient des pressions de plus en plus fortes : par exemple les attaques répétées pour faire taire la presse gaie (le Body Politic au Canada et le Gay News en Grande-Bretagne). Ces pressions compromettent les définitions nouvelles que les groupes gais d’opposition idéologique et politique cherchaient à consolider.

Il aura fallu plus de cent ans aux hommes gais pour arracher au corps médical le droit de définir leur sexualité. Avec les événements récents qui tentent d’imposer une articulation idéologique entre maladie et sexualité, les gais perdent de nouveau au profit du corps médical le droit de définir leur propre sexualité.

Les œuvres de Stuart Marshall (bandes vidéo, installations et performances) ont été diffusées depuis 1975 à travers l’Europe et les États – Unis, plus spécifiquement à la Tate Gallery de Londres, à la 10ième Biennale de Paris, au Festival de musique contemporaine de Venise et de la télévision ont été publiés, entre autres, dans Screen, Studio International et Afterimage."
- Press release (Optica)