+ Programming + Archives Décades + News + Publications + Support Optica + Info

Décades

Exhibition

Years
1972 | 1973 | 1974 | 1975 | 1976 | 1977 | 1978 | 1979 | 1980 | 1981 | 1982 | 1983 | 1984 | 1985 | 1986 | 1987 | 1988 | 1989 | 1990 | 1991 | 1992 | 1993 | 1994 | 1995 | 1996 | 1997 | 1998 | 1999 | 2000 | 2001 | 2002 | 2003 | 2004 | 2005 | 2006 | 2007 | 2008 | 2009 | 2010 | 2011 | 2012 | 2013 | 2014 | 2015 | 2016 | 2017 | 2018 |

Index of artists, authors and curators

| A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | R | S | T | U | V | W | Y | Z |

OPTICA Fonds (Concordia University Archives)

Guidebooks to help in consulting the archives

Electronic Reproduction Fees




image
Claire Savoie, Les épithètes, vue de l'installation | Installation view, 1994.
Gracieuseté de l'artiste | Courtesy of the artist.

Claire Savoie
From January 13th 1994 to February 12th 1994
Les épithètes

The following document is only available in French :
Chœur de quatre voix d’homme (trois basses et un ténor) et cinq voix de femmes (quatre altis et une soprano). Il est à noter que j’ai le projet d’en faire une partition.

La partition se lit par système (blocs), de gauche à droite sont les mots placés dans le temps et de haut en bas s’inscrit la relation des mots entre eux. Exemple : Dans le premier système on entend en même temps que les mots « droite et plaintive » chevauchés immédiatement par « mentale, solitaire, écrasé » et ainsi de suite.

Moderato (laisser beaucoup de temps entre les mots)
1ère voix : droite                            malade                                                      épuisé
2ème voix :    solitaire                  moqueuse                              mondaine traditionnel
3ème voix :            irrésistible     inquiet      possible
4ème voix : plaintive       opiniâtre                  furieuse      indiscutable
5ème voix : (silence)
6ème voix :    malade
7ème voix :                                        chiffrable
8ème voix : (silence)
9ème voix :       écrasé                        enterré            insondable
[…]
- Press relase (Optica)

The artist's biograhy is available in French only :
Claire Savoie vit et travaille à Montréal. En 1987, elle séjourne au Banff Center où elle suit un stage en scénographie avec Joseph Svoboda. « Les plages insulaires de l’espoir (tables-paysages) », installation présentée à la Galerie J. Yahouda Meir en 1988, préfigurent cet intérêt pour la lumière et le son, que nous retrouverons présent dans les oeuvres ultérieures. Avec « Les vases communicants » à la galerie Clark en 1991, l’artiste s’intéresse à la voix comme écriture et comme accès au lieu. Ainsi, deux petits haut-parleurs, placés vis-à-vis l’un au-dessus de l’autre, nous obligent à une écoute plus attentive pour capter les mots, qui y sont à peine chuchotés. Le « Cercle des épithètes », 1993, qu’elle présente pour la première fois, poursuit cette recherche. Neufs haut-parleurs placés en demi-cercle (en amphi-théâtre) font entendre neuf voix différentes synchronisées au hasard, qui débitent des adjectifs qualificatifs tirés de récits littéraires choisis.