+ Programming + Archives Décades + News + Publications + Support Optica + Info

Décades

Exhibition

Years
1972 | 1973 | 1974 | 1975 | 1976 | 1977 | 1978 | 1979 | 1980 | 1981 | 1982 | 1983 | 1984 | 1985 | 1986 | 1987 | 1988 | 1989 | 1990 | 1991 | 1992 | 1993 | 1994 | 1995 | 1996 | 1997 | 1998 | 1999 | 2000 | 2001 | 2002 | 2003 | 2004 | 2005 | 2006 | 2007 | 2008 | 2009 | 2010 | 2011 | 2012 | 2013 | 2014 | 2015 | 2016 | 2017 | 2018 |

Index of artists, authors and curators

| A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | R | S | T | U | V | W | Y | Z |

OPTICA Fonds (Concordia University Archives)

Guidebooks to help in consulting the archives

Electronic Reproduction Fees





Roger Palmer
From March 24th 1994 to April 23rd 1994
Un message à Chickenman

March 25th 1994
Artist Talk
Université Concordia

*Chickenman Mkhize est un artiste qui vit et travaille à Pietermaritzburg, Afrique du Sud. Il peint à la main des panneaux routiers, réalisés à partir de matériaux trouvés, et les expose dans la rue devant le musée d’art de Pietermaritzburg. Dans son travail, la représentation du langage est à la fois créative, subversive et critique du système de l’art officiel.

"My work explores two areas of common experience through two complementary areas of practice. I make black and white photographs which are nominally “landscape” in origin, plus paintings, drawings, and most recently, embroideries. In these works, words and phrases from various languages are explored as visual / textual phenomena.

Subject matter for photography is found in the public domain. Recent serial groups of photographs represent rudimentary structures, signs and surfaces. As finished works, they establish their primary identity as multiple wall-bound images/ artefacts. Through an engagement with each collective work, a viewer might “read” general references to a place of origination through aspects of his/her own experience.

Text works are initiated from readily available printed material such as newspapers, maps or information pamphlets. Words and phrases are enlarged through photo-copying and re-presented as drawings, paintings and embroideries. Through hand-made “word pictures” which make direct reference to printed language, I hope to encourage expansive readings in which visual and textual images are inseparable as interdependent phenomena." Roger Palmer, décembre 1993

The second part of this document is only available in French :
Avec un message à Chickenman, Roger Palmer salue un ami. À la galerie Optica, il propose une installation de photographies n/b de paysages d’Écosse et d’Afrique du Sud avec des textes en anglais et afrikaans, peints et brodés sur toile, de même qu’une intervention in situ sur un des murs de la galerie. Le site d’exposition sert ici d’écran à la transcription de signes, qui ravivent la mémoire d’un passé colonialiste. La langue est celle des conquérants, qui a prévalu dans les colonies. Lors de randonnées pédestres, Roger Palmer découvre le lieu, qui sera le sujet d’une photographie, et termine l’élaboration du projet à son atelier de Glasgow. Depuis 1991, il séjourne fréquemment à Cape Town en Afrique du Sud, d’où provient sa nouvelle série de paysages et «mots-images».

Dans son récent travail, mots et phrases, servant d’embrayeurs visuel et textuel, créent des associations métaphoriques et métonymiques où s’entrecroisent diverses références à la vie quotidienne. Le sujet de la représentation est du domaine public. Le matériel provient de journaux, d’imprimés ou de dépliants d’information. Les mots et phrases, choisis par l’artiste, sont alors agrandis par photo-copie pour être ensuite dessinés, peints ou brodés. L’image produite agit tour à tour en tant que signe, artefact et surface d’inscription. Ces signes renvoient de façon tautologique à leur fonction première : celle d’avertir, d’interdire et de délimiter l’espace public en tant que bornes ou frontières linguistiques apparaissant dans le paysage sud-africain. Ritchtersved, Coloured Area. Entry Strictly forbidden Ces «mots-images» réfèrent à la fois à la culture africaine et européenne.
-Marie-Josée Lafortune
-Press Release (Optica)

The artist's biograhy is available in French only :
Né à Portsmouth en Angleterre, Roger Palmer vit et travaille à Glasgow, où il enseigne à The Glasgow School of Art. La première visite en sol sud-africain de l’artiste remonte à 1985. L’année suivante, il complète un travail photographique basé sur ses expériences de la région et de la culture. Les dix triptyques, qui composent Precious Metals, décrivent deux sites en Namaqualand : Beeswater, un village aborigène maintenant abandonné qui se trouve à quelques lieux de Die Bulte (maintenant Vredental Noord), une nouvelle municipalité. Dans cette série, la relation entre l’image et le texte propose un transfert continuel de sens, par lequel nous expérimentons le site. En 1988, il reçoit le prix Bill Brandt pour « Precious Metals », exposition / publication, qui fut présentée entre autres à la Serpentine Gallery, Waterhed (Bristol) et Cambridge Darkroom pour ensuite faire l’objet d’une circulation aux Etats-Unis. Depuis 1991, Roger Palmer est un habitué de Cape Town où il séjourne fréquemment comme artiste invité par le Centre des Études Africaines, UCT. En 1992, il expose en compagnie de Chickenman Mkhize, avec lequel il partage le même intérêt pour les qualités perceptuelle et syntaxique des mots. L’année suivante, « Color Blind » regroupe des photographies n/b, des textes en plusieurs langues peints et dessinés sur les murs de la galerie Annexe, National Gallery of South Africa, Cape Town. Récemment, il présentait « Blanc de noir » à la galerie Mosel und Tschechow de Munich. Ses œuvres font partie de plusieurs collections publiques telles que la Tate Gallery, le Victoria & Albert Museum de Londres et le Conseil des Arts de Grande-Bretagne. Depuis 1970, Roger Palmer expose régulièrement en Grande-Bretagne, en Europe et en Amérique du Nord.